De nombreux chasseurs à l’arc compound apportent leur témoignage sur les résultats obtenus après le travail d’optimisation de Vincent Lalande sur leur matériel :

—<>—

Karl A.

Avant, j’avais 2 arcs à poulies….. mais ça c’était avant !

Ah oui les deux étaient bien réglés, assez précis mais au fond je n’avais pas de bonnes sensations et je trouvais que ça ne volait pas si droit que ça.

Un jour un pote me parle d’un certain Vincent Lalande qui sois disant fait de l’optimisation d’arcs….. 😂 Mais qu’est-ce qu’on peut régler de plus sur un arc ?

Par curiosité je décide de le contacter et comme le bonhomme était sympathique, je lui ai confié un de mes poulies.

Eh bien j’ai été bluffé 😳 : j’ai récupéré une arme de guerre ! Rien à voir, plus de vitesse, moins bruyant et les flèches volent en faisant un trait !

Ravi du résultat le deuxième lui a été confié pour aussi une optimisation et en plus une customisation 👍

Alors oui certains ayant la critique facile diront qu’il ne fait rien d’exceptionnel et qu’il vend du vent….. moi je dis que pour s’en rendre compte le mieux est d’aller le voir et de lui confier son arc !

Seul bémol, prévoyez du temps car ce bonhomme si sympathique est tellement passionné qu’il cause beaucoup 😂

—<>—

Dusty D.

Amis archers passez chez Vincent Lalande, vous n’en reviendrez pas vous-même des résultats après sont travail sur votre arc !

Très professionnel et de très bon conseil !

—<>—

Daniel M.

J’avais complètement perdu la plaisir de chasser à l’arc : je n’arrivais pas à rendre mon Hoyt assez précis avec des lames, donc je n’avais plus confiance dans la chasse à l’arc…

Mais j’ai connu Vincent Lalande : et sa magie a tout changé !

Mon premier arc optimisé par Vincent, je l’ai récupéré juste 3 heures avant de prendre l’avion pour l’Afrique : 4-5 flèches d’essai et j’ai eu un séjour parfait !

Il m’a optimisé encore trois arcs depuis, ainsi que l’arc de mon fils et celui de mon épouse.

Le dernier c’est un 80# qui est prêt pour chasser le buffle en août prochain !

Merci Vincent!!

—<>—

Fabien D.

A la recherche d’un compound pour reprendre la chasse à l’arc en battue 
et à l’approche, et chasser du ragondin au cerf, j’ai contacté Vincent
Lalande suite à des vidéos vues sur Marius Chasse, qui disait grand bien 
de cet artisan sur les réseaux sociaux.

Pour plus de renseignements, j’ai ensuite contacté mon ami animateur TV qui m’a simplement dit “dans sa partie, c’est le meilleur”.

Je suis arrivé chez Vincent sans idées précises, juste en lui parlant de 
mes chasses.

Il m’a depuis préparé un HOYT CRX 32 d’occasion et
maintenant, avec quelques semaines de pratique, de zéro à 40 mètres, je 
suis aussi confiant qu’à la carabine! Poussé à 70 livres et sortant des 
flèches à 300 fps, le tout en toute discrétion, il m’a optimisé une 
superbe arme de chasse

Il m’a de plus conseillé et fourni tout le petit matériel, en 
m’expliquant les marges de progression de mon arc avec un viseur plus 
perfectionné et des flèches plus haut de gamme, sans toutefois m’inciter 
à la dépense.

Bref un pro comme on les aime !

—<>—

Vincent H.

Comme beaucoup j’avais des doutes sur l’optimisation : à quoi ça sert ? A rien, puisque j’avais déjà des bons résultats…

Mais pour la chasse, je préfère être sûr de mon matériel, et cette histoire d’optimisation a fini par me travailler : sur l’insistance de mon cousin, je prend contact avec Vincent Lalande.

Lors de notre première rencontre, je découvre une personne passionnée, qui prend le temps de m’expliquer les étapes de son travail.

Lorsque je reviens dans son atelier, mon arc est prêt, il ne reste plus qu’à faire quelques tirs pour ajuster le viseur à ma position : je n’ai jamais tiré à plus de 20 mètres, mais pourtant après quelques flèches les résultats sont là, mon arc est beaucoup plus rapide et mes tirs sont beaucoup plus précis…

Quand nous sommes arrivés à 30 mètres, je pensais qu’on avait terminé les réglages : eh bien non, Vincent m’a fait reculer progressivement jusqu’à 60 mètres, en m’expliquant quelques astuces et en me répétant “qui peut le plus, peut le moins !”

Impressionnant, mes tirs sont tous groupés à toutes les distances : je ne pensais pas en être capable !

Dès ma première chasse avec cet arc optimisé, je tire un gros sanglier en battue en Sologne, à 9 mètres, et je vois la différence avec mon matériel précédent : pénétration, précision, facilité du tir…

Ce sanglier me met en confiance, puisque je dois partir seulement 15 jours après pour un voyage de chasse au Boeuf Musqué au Groënland !

Dans le Grand Nord, je découvre des températures et un biotope extrêmes, qu’on ne peut pas imaginer tant qu’on n’y est pas allé.

Je rêve depuis longtemps de tirer un Boeuf Musqué, et ma seule occasion aura lieu après plus de 6 heures de marche : impossible d’approcher plus près que 50 mètres…

Si je veux tirer ce grand mâle, c’est maintenant, mais je n’ai jamais tiré aucun gibier à plus de 20 mètres !

En quelques fractions de seconde, je me remémore les astuces que Vincent m’a donné lors de la séance de prise en main, et je prends la décision de tirer.

Ma flèche disparait dans le Boeuf Musqué, exactement à l’endroit où j’ai placé mon pin de visée, avec une trajectoire 3/4 arrière…

Le grand mâle titube dès les premiers pas, puis s’écroule définitivement en moins de 30 mètres !

Sans l’optimisation et les conseils de Vincent, je n’aurai jamais osé tirer à cette distance, et je n’aurai jamais pu concrétiser cette chasse !

—<>—

Raphaël B.

J’ai fait optimiser mon arc chez Vincent sur les conseils d’un ami : voilà le résultat dès les premiers entrainements, les groupements sont tellement serrés qu’on emmanche les flèches les unes dans les autres !

Maintenant nous suivons le conseil de Vincent : tirer 1 seule flèche sur chaque point visé, ça évite la casse !

Encore merci Vincent Lalande pour ce travail et cette sympathie.

A bientôt

—<>—

Julien Gingembre

Après avoir été un féru de chasse à l’arc, une mauvaise expérience à l’étranger m’a quelque peu éloigné de la discipline…

Au détour d’un salon et après la petite mousse qu’on a partagé, tu m’as convaincu de remettre le pied à l’étrier, ou plutôt le décocheur au poignet !

L’Elite que tu m’as optimisé est une perle, il ne me dispense pas d’entrainement, mais sa tolérance me permet de chasser sans pour autant tirer quotidiennement sur cible.

La simplicité des accessoires n’enlève rien à la précision de l’ensemble et surtout à son efficacité sur le terrain et c’est bien la que la somme de petites choses fait une GRANDE différence.

Merci pour ton travail.

Amitiés.

Julien Gingembre

—<>—

Lionel-Paul Berthault

En 22 ans de chasse à l’arc, j’ai parcouru plus de 40 pays et j’ai prélevé plus de 300 animaux.

Pourtant, je dois avouer que sans Vincent Lalande, j’aurai probablement arrêté : les arcs modernes sont de plus en plus techniques et difficiles à préparer, ça m’a souvent porté préjudice dans mes résultats et dans ma confiance.

Au final, j’avais fini par me remettre moi-même en cause, mais grâce à lui je me suis aperçu depuis que ça ne venait pas du tout de moi !

Depuis que j’ai rencontré Vincent, ma passion pour la chasse à l’arc a considérablement changé : mes tirs sont plus sûrs et plus efficaces, tout simplement.

Maintenant je ne conçois plus de tirer avec un arc qui n’a pas été optimisé par lui.

Un chasseur ou un tireur à la carabine ou au fusil sait qu’il est impossible d’être pleinement efficace sans avoir une arme parfaitement au point : alors les archers devraient comprendre que c’est pareil pour leur arc, qui est une arme au moins aussi complexe techniquement, et qui nécessite tout autant d’attention pour la mise à conformité.

Vive l’optimisation “made in Vincent Lalande” !

—<>—

Danielle B. et Chantal B.

Des faits et pas du « bla-bla » !

Voici trois ans ma belle-sœur et moi avons passé avec succès le brevet chasse grand gibier option tir à la carabine.

C’est à cette occasion que nous avons découvert la chasse à l’arc qui était au programme.

L’année suivante nous avons décidé de repasser l’épreuve de tir du brevet mais avec un arc cette fois. Nous avons choisi le compound.

Le président de l’ASCAL45 nous a recommandé Vincent.


Nos arcs nous ont été remis en Février, optimisés, avec en plus un stage d’une matinée chez Vincent.

En Avril nous avons passé notre examen : 5 flèches à 10m, 5 flèches à 15m, dans une cible représentant un sanglier avec des zones vitales bien précises à toucher.


Ma belle-sœur a obtenu 50 points / 50 possibles et moi 48 points / 50 !


Voilà c’est tout, les résultats parlent d’eux-mêmes : objectif atteint, merci beaucoup Vincent !!!!

—<>—

Benjamin B.

Arc Bowtech Realm X optimisé par Vincent Lalande : groupement à 40 mètres avec 2 pointes cible / 1 bilame Magnus Stinger / 1 quadri-lame Slick Trick…

Tout est groupé !

A 40 mètres avec un arc de chasse, comment faire mieux ?!!! Que du bonheur !!

Merci à Vincent pour l’optimisation !

—<>—

Antoine Debril

Prendre contact avec Vincent, c’est dans un premier temps se retrouver dans une situation d’inconfort paradoxal :

  • d’abord parce que ses explications vont remettre en cause vos idées préconçues,
  • ensuite parce qu’il va vous montrer pourquoi un arc neuf est loin d’être réglé, et qu’il n’est jamais exploité à la hauteur de ses capacités !

Mais une fois passé ce cap d’incertitude, entrez chez lui, littéralement (l’atelier est à côté de sa maison) : grâce à sa méthode d’optimisation, vous allez voir les performances de votre arc (vitesse/silence/sortie de flèche) complètement métamorphosées !

Seul bémol : il est passionné, donc très bavard !

Alliez l’utile à l’agréable : la Sologne est magnifique !

Je recommande !

Antoine Debril

—<>—

Christophe D.

Il était venu le temps de changer de cordage sur mon PSE Dream Season DNA : avec l’optimisation, Vincent a fait un super travail, j’ai l’impression d’avoir un nouvel arc en main !

Et avec du BOA cordage, c’est que du bonheur. Le duo gagnant !!

L’optimisation par un PRO devrait être OBLIGATOIRE !

@ bientôt et encore merci Vincent

—<>—

Alexandre T.

Vincent, cela fait 10 ans que je chasse à l’arc et que je te confie mon matériel, autant arc compound qu’arc traditionnel : à chaque étape de ma petite expérience d’archer, tu as su trouver la solution adaptée à ce que je recherche, en tenant compte de mon niveau, ma progression, de mes modes de chasses, ce qui n’est pas forcément chose facile je le concède…

Que ce soit en battue (à la française), à l’approche ou à l’affût, j’ai toujours pu chasser sereinement et ne penser qu’à l’acte de chasse, sans me poser de question sur mon matériel.

Je dois dire que tu as su évoluer avec le matériel et notre façon de chasser en optimisant nos arcs à l’instar des conventions historiques, ce qui peut interpeler parfois, mais les résultats sont là…

Arc Bowtech, optimisé par Vincent, mon premier chevreuil, 10 ans déja :

Arc Elite, encore optimisé par Vincent, et un brocard record :

Arc PSE Dream Season DNA, toujours optimisé par Vincent, avec mon premier Ibex et mon premier Isard :

Tu viens de me préparer un nouveau PSE Decree pour quelques nouvelles aventures et j’ai hâte…

Mon cher Vincent, je voulais juste saluer ton professionnalisme et te remercier.

Amicalement,
Alexandre T.

—<>—

Stéphane B. (Armurerie RDB)

Bonjour Vincent,

Je voulais te remercier pour ton professionnalisme, tes conseils, ton savoir-faire, qui m’ont permis de prélever mon premier sanglier solognot à l’arc !

Merci pour tout et continue comme ça !

Stéphane

—<>—