Comprendre la puissance marquée sur votre arc traditionnel

Comprendre la puissance marquée sur votre arc traditionnel

marquage Black Widow

marquage Longbow Hybride LPA Archerie Diffusion

marquage Stick Bow Marauder Longbow

Vous trouverez sur votre arc traditionnel de nombreuses inscriptions, qui ressemblent davantage à des hiéroglyphes égyptiens qu’à des mots “normaux” : attention, les débutants se trompent souvent, certes, et pourtant ce sont surtout les archers les plus confirmés et expérimentés qui font les erreurs les plus monumentales !

Surprenant ? Pas tant que ça, la “désinformation” a tendance à être une vraie “règle” dans le monde de l’archerie…

Pourquoi il est important de connaitre la puissance de votre arc traditionnel :
— il ne faut pas qu’il soit trop puissant pour vous (vous peinerez à l’armer, et vous risquerez de vous blesser)
— pour choisir votre flèche, il faut connaitre la “force” de l’arc, qui conditionnera la déformation de votre flèche à la décoche et donc votre précision (voir article “Choisir votre flèche“)

Voici donc quelques explications sur ces marquages, et notamment celui qui correspond à la puissance de votre arc traditionnel :
— ce marquage est souvent écrit à la main, avec un feutre (noir ou blanc selon la couleur de fond), vous le trouverez en principe sur la branche inférieure, ou sur le côté de la poignée
— le nombre écrit devant le sigle “#” correspond à la puissance, mais attention celle-ci a été mesurée selon la norme AMO

Attention, c’est là que ça se complique : la puissance inscrite n’est pas la puissance réelle de votre arc traditionnel, c’est une valeur normalisée, mise au point par l’organisation ATA pour simplifier la commercialisation des arcs vendus dans le commerce…

Pourquoi ? Parce que AMO signifie “Archery Manufacturers and Merchants Organization” (autrement dit, association de fabricants et vendeurs de matériels d’archerie), et que leur but est avant tout de vendre leurs productions (la satisfaction du  consommateur est un autre sujet…). Et pour faire simple, l’ATA a un faux frère qui s’appelle ATA (“Archery Trade Association”) : leur but est le même, mais ils jouent dans une autre équipe… “Blanc bonnet et bonnet blanc”, comme on dit…

“Oulala… On m’aurait menti ?!”  Ben oui !  Et en matière d’archerie, il faut vous attendre à bien d’autres surprises !!!

Alors, la puissance AMO/ATA, c’est quoi ?

La puissance AMO est une norme, ce n’est pas une pesée réelle de votre arc : le nombre indiqué sur votre arc correspond à une “fourchette” de 5 livres de puissance, et c’est valable pour la majorité des arcs traditionnels du marché (y compris des modèles réputés “fait main”, il n’y a que quelques très rares artisans, généralement très haut de gamme, qui utilisent un marquage réel, mais souvent avec leur propre norme de pesée… c’est une autre histoire, aussi compliquée, on en reparlera, pour l’instant on va s’occuper de la norme AMO !).

Un exemple, c’est plus simple pour comprendre : vous voulez acheter un arc, le vendeur vous propose de le choisir en 35 ou 40 livres. Est-ce que ça veut dire que ce modèle d’arc n’a pas été fabriqué en 36, 37, 38 ou 39 livres ?

Il faut savoir que, lorsqu’un arc est fabriqué, il est techniquement impossible de connaitre sa puissance avant qu’il ne soit complètement terminé : il est alors pesé, avec tous ses copains fabriqués en même temps que lui, et un opérateur écrit alors à la main sa puissance, telle que vous pourrez la lire en achetant cet arc.

Pour notre exemple, vous pouvez choisir votre arc en 35 ou 40 livres (marquage 35# ou 40#) : est-ce que ça veut dire que et tous les arcs qui viennent d’être fabriqués, et qui sont pesés à 36, 37, 38 ou 39 livres, sont mis à la poubelle, pour ne garder que les modèles qui sont pesés précisément à 35 ou 40 livres ? Idem pour toutes les autres puissances ? Cela signifierait donc que les fabricants d’arcs traditionnels détruisent 80% des arcs qu’ils ont fabriqués ? Evidemment non, et c’est pour ça que la norme AMO a été mise au point : permettre de simplifier le marquage et la vente des arcs, en regroupant les différentes puissances sous un marquage unique

Alors, la puissance écrite sur mon arc, c’est quoi ?
— prenons pour exemple un arc sur lequel le marquage de puissance indique 40#
— cela signifie que votre arc, après fabrication, a été pesé entre 38# et 42#
— la puissance réelle de votre arc, marqué 40#, peut donc être de 38, 39, 40, 41 ou 42#, impossible d’en savoir plus d’après le marquage !
— ses “copains” fabriqués en même temps que lui, mais pesés par exemple à 36# ou 37#, sont passés dans la catégorie des arcs marqués 35#
— ses autres “copains”, toujours fabriqués en même temps que lui, mais pesés à une puissance supérieure, par exemple 43# ou 44#, sont marqués 45#
— autrement dit, le marquage sur votre arc correspond à une fourchette de puissance de -2# à +2#

Un tableau pour mieux vous retrouver :

 

tableau puissances AMO pour arcs traditionnels

Une autre information, pour vous perdre encore plus (mais il le faut, c’est important !) :

Sur un arc traditionnel, plus vous tirez la corde loin de la poignée, plus la puissance de l’arc augmente. Normal, les branches fonctionnent comme des ressorts, plus on tire dessus, plus elles résistent.

“Ouais mais dis-donc, alors, si la puissance change, comment est-il possible de donner une puissance définitive, et même de l’écrire sur l’arc ?” Bonne question !

On revient sur une des régles fixées depuis des lustres par la fameuse association AMO/ATA : la puissance est toujours mesurée à une allonge de 28 pouces. “Pourquoi ?”  Ben, juste “Parce que” ! Ne me demandez pas pourquoi, c’est l’AMO/ATA qui a choisi, sûrement parce que c’est une allonge moyenne. Bref, on en revient à l’immuable et indéboulonnable “Parce que !“.

Donc, si votre arc est marqué 40#, ça veut dire que sa puissance a été mesurée à 40# (ou plutôt entre 38 et 42#…) lorsque la corde a été armée jusqu’à s’éloigner de 28 pouces de la poignée (allonge). D’ailleurs, certains fabricants prennent la précaution de rappeler cette allonge : vous trouverez par exemple sur votre arc l’inscription 40#@28″ ou 40@28, ce qui signifie que votre arc est un 40 livres à 28 pouces (traduction de ce charabia : votre arc a été pesé lors de sa fabrication à une puissance comprise entre 38 et 42 livres, pour une allonge de 28 pouces).

Ce fameux arc traditionnel, qui est marqué 40#, sera donc encore plus puissant si vous tirez sur la corde au-delà de 28 pouces. Il sera moins puissant si vous tirez moins, évidemment.

Il est donc important de connaitre votre allonge pour estimer la puissance que fera réellement cet arc, lorsque c’est vous qui l’utiliserez :
— un archer de grande taille, avec des grands bras, pourra tirer un arc marqué 40# à une puissance de 46 livres (par exemple)
— un archer de petit taille, avec des petits bras, pourra tirer le même arc, marqué donc à 40#, à une puissance qui peut même descendre à 25 livres seulement
— au final, vous pouvez acheter un arc de 75 livres et tirer en réalité 40 livres…

Attention, il existe quelques modèles sur le marché qui ne sont pas pesés à 28 pouces (souvent des modèles pour adolescents ou enfants, ou alors des fabrications spéciales) : normalement c’est marqué sur votre arc (par exemple 20@24 ou 20#@24”, ce qui signifie que l’arc a été pesé à une allonge de 24 pouces, et que la puissance relevée était comprise entre 18 et 22 livres réelles), mais attention, certaines petites séries ou fabrications occasionnelles (made in “mon garage”, ça existe) ne connaissent pas toutes ces normes, du coup ce qui est marqué ne correspond plus à grand-chose… Le délire continue…

Vous avez mal à la tête, comme tout le monde vous avez dû tout relire plusieurs fois ? Normal, je vous avais prévenu, en matière d’archerie “il faut faire compliqué”, sinon les clients comprennent tout… et ça n’arrange pas les ventes… Grrrrr…

Votre mal de tête devient insupportable, vous réclamez le coup de grâce ? Il suffisait de demander, le voici…

Attention à l’allonge AMO/ATA…

Attention, l’allonge prise en compte pour la mesure de la puissance est (évidemment) uniquement l’allonge AMO/ATA : il est important de respecter les indications et les repères définis par l’AMO/ATA pour déterminer l’allonge, sinon vous trouverez à coup-sûr des résultats complètement différents de ceux qui sont marqués sur votre arc (ou plutôt, des résultats différents des valeurs qui sont “cachées” derrière les marquage sur votre arc…

Quand vous aurez digéré toutes ces informations, je vous recommande de lire les articles consacrés à l’allonge :
l’allonge AMO/ATA, c’est quoi ?
comment mesurer mon allonge ?

Pendant que vous êtes encore connecté sur internet, profitez-en pour chercher la pharmacie de garde, il vous faudra de l’aspirine pour arriver à tout lire aujourd’hui !!  🙂

 

 

Next Post:
Previous Post:
This article was written by
There are 3 comments for this article
  1. EM at 1 h 52 min

    Voilà donc un bon article, bien passionnant. J’ai beaucoup aimé et n’hésiterai pas à le recommander, c’est pas mal du tout ! Elsa Mondriet / june.fr

  2. Cinderella at 0 h 00 min

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo !

  3. VBrossard at 0 h 38 min

    Article fort sympathique, une lecture agréable. Ce blog est vraiment pas mal, et les sujets présents plutôt bons dans l’ensemble, bravo ! Virginie Brossard LETUDIANT.FR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.